Vincent Béja
Gestalt psychothérapeute — « Retrouver la douceur du vivant... »

Categories

Accueil > Faire une thérapie > En quoi cela consiste-t-il ? > Qu’est-ce que la Gestalt-thérapie ?

18 décembre 2015
Vincent Béja

Qu’est-ce que la Gestalt-thérapie ?

La Gestalt-thérapie, une thérapie centrée sur l’expérience

Il y a de nombreuses modalités de psychothérapie comme l’AT (analyse transactionnelle), la thérapie centrée sur la personne, la Gestalt-thérapie, les thérapies cognitives et comportementales et bien d’autres encore.

Chacun sait que nous ne savons et possédons bien que ce que nous avons expérimenté. C’est pourquoi la Gestalt-thérapie s’appuie d’abord sur l’expérience.
Cela consiste en premier lieu dans le fait d’être écouté avec chaleur et empathie quand nous racontons les difficultés que nous avons dû affronter.
L’intérêt du thérapeute le pousse à nous demander des précisions, des éclaircissements, ce qui nous aide en retour à percevoir des éléments qui nous avaient échappés et à comprendre ces difficultés et ces situations d’une façon différente.
L’expérience à laquelle nous invite le thérapeute est aussi de prendre conscience de la façon dont nous respirons, de l’émotion qui nous traverse, des gestes que nous esquissons, non pour les changer mais au contraire pour les sentir vraiment et les accueillir.
C’est ainsi que nous pourrons retrouver un fonctionnement plus ajusté à notre environnement et plus spontané.

Le thérapeute gestaltiste est aussi très attentif à la façon dont la relation évolue, à la forme qu’elle prend et à ce qu’elle fait vivre à chacun des deux partenaires. Car ce qui se passe dans cette relation là est aussi en rapport avec les difficultés avec lesquelles nous venons. Aborder franchement ce qui se passe dans cette relation singulière est une expérience souvent révélatrice ; cela peut même être la pierre angulaire d’un important changement dans notre comportement avec autrui.
C’est probablement cet aspect qui est aujourd’hui le plus caractéristique de la Gestalt-thérapie contemporaine.

JPEG - 3 Mo
Fritz Perls
Fritz Perls, psychanalyste, lui-même psychanalysé un moment par Wilhelm Reich, assistant de Kurt Goldstein, passionné de théâtre, cofondateur de la Gestalt-thérapie avec Laura sa femme et Paul Goodman.

Historique de la Gestalt-thérapie

La Gestalt-thérapie est née d’un groupe de personnes se réunissant régulièrement dans l’appartement de Fritz et Laura Perls, deux psychanalystes juifs allemands émigrés à New York après avoir vécu un temps en Afrique du Sud. Parmi ces personnes, un anarchiste et homme de lettre qui deviendra célèbre dans les années soixante sur les campus américains : Paul Goodman.
Centrée sur l’expérience, la réappropriation des sensations et des émotions, dès les années 50 la Gestalt-thérapie insiste sur le fait que le changement ne consiste pas être devenir un autre mais au contraire à oser vivre de façon plus intègre avec soi-même. Elle se veut pour une part l’héritière et la continuatrice de la psychanalyse et se réclame explicitement de la théorie de la forme (« Gestalt-Theorie »- théorie de la perception née en Allemagne au début du XXième siècle) de l’existentialisme allemand et des philosophies orientales.
Présente dès ses débuts à New York, la Gestalt thérapie s’est rapidement diffusée, à Cleveland d’abord puis très rapidement en Californie et dans tous les Etats-Unis. Elle a jouis longtemps d’une image contrastée à la fois innovante mais aussi provocatrice voire subversive.
Depuis, les théoriciens de la Gestalt-thérapie se sont largement appuyés sur la phénoménologie pour affiner la posture gestaltiste ; ils commencent aujourd’hui à s’intéresser au pragmatisme américain qui a beaucoup inspiré Goodman dans ses écrits sur la Gestalt.
Dès les années 70 la Gestalt-thérapie a pris racine sur notre continent et s’est développée en France sous l’impulsion de fortes personnalités comme Serge Ginger (fondateur de l’Ecole Parisienne deGestalt) et Jean Marie Robine (fondateur de l’Institut Français de Gestalt Thérapie) tous deux fondateurs de la Société Française de Gestalt.

Aujourd’hui la qualité d’écoute et d’accueil ainsi que la capacité à être créatif dans la rencontre avec son client sont considérées comme des qualités fondamentales pour être un thérapeutes gestaltiste.